Notre collègue Alec Castonguay est l’une des personnes interviewées par le Asahi Shimbun, un journal japonais distribué à 11 720 000 exemplaires (que ça), article publié en une le 27 janvier dernier.
Des photos de Ruth Ellen Brosseau illustrent le reportage, qui porte sur les récents changements dans la politique canadienne et québécoise. L’histoire de la député anglophone absente durant la campagne électorale avait fortement intriguée le journaliste du Asahi lors de sa discussion avec Alec.
Qu’en dit-on exactement dans l’article ? Malheureusement, personne au bureau ne parle japonais… Notre collègue Alec Castonguay est l’une des personnes interviewées par le Asahi Shimbun, un journal japonais distribué à 11 720 000 exemplaires (que ça), article publié en une le 27 janvier dernier.
Des photos de Ruth Ellen Brosseau illustrent le reportage, qui porte sur les récents changements dans la politique canadienne et québécoise. L’histoire de la député anglophone absente durant la campagne électorale avait fortement intriguée le journaliste du Asahi lors de sa discussion avec Alec.
Qu’en dit-on exactement dans l’article ? Malheureusement, personne au bureau ne parle japonais… Notre collègue Alec Castonguay est l’une des personnes interviewées par le Asahi Shimbun, un journal japonais distribué à 11 720 000 exemplaires (que ça), article publié en une le 27 janvier dernier.
Des photos de Ruth Ellen Brosseau illustrent le reportage, qui porte sur les récents changements dans la politique canadienne et québécoise. L’histoire de la député anglophone absente durant la campagne électorale avait fortement intriguée le journaliste du Asahi lors de sa discussion avec Alec.
Qu’en dit-on exactement dans l’article ? Malheureusement, personne au bureau ne parle japonais…

Notre collègue Alec Castonguay est l’une des personnes interviewées par le Asahi Shimbun, un journal japonais distribué à 11 720 000 exemplaires (que ça), article publié en une le 27 janvier dernier.

Des photos de Ruth Ellen Brosseau illustrent le reportage, qui porte sur les récents changements dans la politique canadienne et québécoise. L’histoire de la député anglophone absente durant la campagne électorale avait fortement intriguée le journaliste du Asahi lors de sa discussion avec Alec.

Qu’en dit-on exactement dans l’article ? Malheureusement, personne au bureau ne parle japonais…

Jean Charest (vous vous rappelez peut-être de lui, c’est un avocat à la firme McCarthy Tetrault, et on me glisse à l’oreille qu’il aurait déjà été premier ministre du Québec) a rencontré le président français François Hollande ce lundi.

L’accord Canada-Europe, l’économie mondiale et la crise au Mali sont au nombre des sujets qui ont été abordés, selon les informations obtenues par le Journal de Québec.

"Le gel fait partie des options à discuter, à exprimer, de voir qu’est-ce qu’on entend exactement par gel. Il y a des groupes qui veulent exprimer tout ça. Je leur demande (de venir nous l’expliquer)."

Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur.

Gel : fig. Arrêt, blocage, interruption (d’une activité, d’un processus économique ou financier).

- Nouveau Petit Robert

Pas besoin de nous remercier.

Un guide fort complet à l’usage des non-autochtones qui veulent comprendre les revendications du mouvement Idle no more. Plus utile que jamais. À lire sur le Tumblr Peuples visibles, qui recense l’essentiel de ce qui se dit et s’écrit à propos d’Idle no more.

  • Robert Dutrisac, journaliste : «Mais est-ce que vous n'êtes pas mal placé pour parler de double rémunération, alors que Jean Charest, lui, a touché secrètement un salaire?»
  • Laurent Lessard, député libéral de Frontenac : «Il n'y avait pas de code d'éthique.»
  • (Rapporté par Antoine Robitaille, du Devoir http: //www.ledevoir.com/opinion/blogues/mots-et-maux-de-la-politique/366309/lessarderies-en-serie)

Le numéro de fin d’année à L’actualité, c’est l’occasion pour l’équipe de faire quelques drôleries. Voici, tirés de notre “Ils ont fait 2012” : trois graphiques résumant des parties de l’année au Québec (+ un graphique inédit).

Le numéro de fin d’année à L’actualité, c’est l’occasion pour l’équipe de faire quelques drôleries. Voici, tirés de notre “Ils ont fait 2012” : trois graphiques résumant des parties de l’année au Québec (+ un graphique inédit).

Le numéro de fin d’année à L’actualité, c’est l’occasion pour l’équipe de faire quelques drôleries. Voici, tirés de notre “Ils ont fait 2012” : trois graphiques résumant des parties de l’année au Québec (+ un graphique inédit).

Le numéro de fin d’année à L’actualité, c’est l’occasion pour l’équipe de faire quelques drôleries. Voici, tirés de notre “Ils ont fait 2012” : trois graphiques résumant des parties de l’année au Québec (+ un graphique inédit).
Le numéro de fin d’année à L’actualité, c’est l’occasion pour l’équipe de faire quelques drôleries. Voici, tirés de notre “Ils ont fait 2012” : trois graphiques résumant des parties de l’année au Québec (+ un graphique inédit).
"Je pense que quelqu’un qui est à la tête d’une organisation dans notre système doit être bilingue. Mais ce n’est pas le cas pour tous les membres d’une institution. Par exemple, le premier ministre [du Canada] doit être bilingue. Est-ce que chaque ministre du cabinet doit être bilingue? Je pense que c’est trop. Est-ce que le juge en chef de la Cour suprême doit être bilingue? Absolument. Mais chaque juge? Je pense que ce n’est pas nécessaire, que ce n’est pas juste."
— Injuste pour qui exactement ?, se demande Manon Cornellier.

Une magnifique entrevue d’André Ducharme avec Clémence Desrochers, sur l’art, l’humour, la mort et toutes ces petites choses, à lire sur le blogue Culture.

(Photo : Jocelyn Michel)

Depuis 2005, le photographe Jocelyn Michel place des comédiens d’ici dans des mises en scène surprenantes, le temps d’une photo. Rémy Girard, Guylaine Tremblay, Roy Dupuis et Claude Legault ne sont que quelques-unes des vedettes à s’être prêtées au jeu.

Le 20 novembre, Jocelyn Michel fera paraître Admissions, un livre qui rassemble 40 de ces « courts métrages photographiques ». L’actualité lui a demandé de révéler les secrets derrière quelques-unes de ses images.

Voyez en quelques-unes dans notre section Multimédia.

Lévesque : ses idées, son projet, ses rêves

Édition numérique seulement : 4,99 $

Découvrez comment René Lévesque, le premier chef de gouvernement indépendantiste québécois, a marqué l’histoire. Une collection de textes marquants signés par des journalistes réputés, tirés des archives du grand magazine L’actualité et réunis dans un livre numérique.

En vente sur iTunes, dans la boutique Kindle d’Amazon et la boutique Kobo. Vous pouvez également vous procurer cet ouvrage dans l’application iPad de L’actualité.

"Malgré la multiplication des moyens de communication, l’obsession de la classe politique à vouloir contrôler le message a pris le dessus sur le contenu du message."

Chantal Hébert, invitée de la conférence Spry 2012, organisée par le Département de communication de l’UdeM.

Dans la même conférence, elle a aussi lancé :
«Mon travail est de fournir une analyse fondée sur les faits et Twitter est un outil de mobilisation, pas un outil d’analyse. Les médias sociaux devraient ouvrir les fenêtres [de l’information], mais ils ne le font pas.»

(Source : nouvelles.umontreal.ca)

Le magazine Québec Science célèbre ses 50 années d’existence (bravo!) et nous présente 50 couvertures de son histoire.

Gros coup de cœur pour les unes psychédéliques des années 1970, comme celle-ci, de mars 1970.

Retrouvez les caricatures d’Éric Godin dans notre section Élections.

  1. Camera: Nikon COOLPIX S9100
  2. Aperture: f/3,5
  3. Exposure: 1/60th
  4. Focal Length: 4mm

En 1994, Pierre Paradis nous explique la différence entre le PLQ de Daniel Johnson et le PQ de Jacques Parizeau.

Avez-vous une impression de déjà-vu?

[Via quelqu’un sur Twitter dont j’ai oublié de noter le nom…]

"« Quand une compagnie minière a besoin d’un certificat d’autorisation et appelle le ministère de l’Environnement, on s’entend plus facilement et plus vite si c’est sur le territoire du Plan Nord », dit Nathalie Normandeau. Consciente de l’impres­sion que cela peut donner, elle s’empresse d’ajouter qu’il n’y a eu « aucun favoritisme », même si « le Plan Nord a procuré aux compagnies minières un tremplin extraordinaire »."

Y a-t-il du favoritisme dans le cadre du Plan Nord? Cet extrait de notre dossier sur le Plan Nord (en une du dernier numéro) a rattrapé l’autobus de campagne de Jean Charest, qui a dû répondre à plusieurs questions des journalistes.

Alec Castonguay raconte.